Animer la partie en jeu

Favoriser le roleplay des joueurs

Autour d’une table de jeu de rôle, il y a plusieurs types de joueurs et de gens. Certains sont assez extravertis tandis que d’autres sont plus réservés. Cela n’est en aucune manière un problème cependant certains MJs peuvent se poser la question avec leur groupe : comment favoriser plus de roleplay de la part des joueurs (même avec des joueurs moins expressifs que d’autres) et enrichir ainsi la partie ?

 

Gérer plus de choses en jeu

 

Tout l’art d’obtenir un bon roleplay consiste à poser une ambiance propice à l’interaction et aux échanges en jeu et non hors jeu. Les joueurs doivent comprendre que c’est dans leur intérêt et plus amusant de gérer les conversations en jeu.

C’est au MJ de leur rappeler un petit peu de temps en temps que c’est nécessaire. Si par exemple le joueur dit en décrivant son action « je dis au garde de se réveiller », si le meneur veut amener les joueurs à rester dans leur personnage il devrait alors lui répondre quelque chose comme : « Ne le dis pas, fais le : interprètes le dialogue, quels sont les mots que tu prononces exactement ? ». En exigeant un peu plus des joueurs de dire les choses en vrai plutôt que de simplement décrire ce que dit leur personnage, ces derniers comprendront petit à petit qu’ils doivent interpréter les dialogues pour obtenir quelque chose dans le jeu. C’est notamment important auprès des joueurs débutants qui parfois n’osent pas se lancer dans l’interprétation.

Il s’agit aussi également de créer en jeu ces opportunités de parler, que ce soit avec les PNJs ou entre les personnages du groupe. Par exemple, vous pouvez mettre en scène une discussion à table entre les personnages qui peut être introduite par : « Après avoir exploré la bibliothèque, vous vous retrouvez à table pour dîner et faire le point sur la situation. » Amené de la sorte, les membres du groupe devraient être incités à jouer leur conversation en jeu plutôt que hors jeu.

Pour aider les joueurs plus introvertis à prendre part à la conversation, une possibilité (si cela est pertinent avec le jeu) consiste à leur donner des informations que seul leur  personnage détient en aparté ou sur des notes, de telle sorte à ce qu’ils soient « obligés » de parler en jeu pour partager ces données avec le groupe et avancer dans le scénario. Attention toutefois au piège de la rétention d’information et de bien faire comprendre au joueur que c’est dans son intérêt et celui du groupe que d’échanger avec les autres (sauf si c’est un traître au groupe !!!).

 

S’appuyer sur le roleplay des autres

 

Il est important de savoir s’appuyer sur tous les talents autour de la table pour faire de la partie un grand moment de jeu et d’interaction, des deux côtés de l’écran ! Le meneur doit commencer en donnant l’exemple et en donnant pour espérer recevoir. Ainsi c’est à lui d’interpréter et de faire parler les PNJs, en prenant une voix, une tonalité, une mimique et en jouant la conversation complète. Si vous n’êtes pas trop pris par le temps, il peut même être bon de jouer les petites interactions (marchands, serveur, chauffeur de taxi,…) pour enrichir l’univers et faire entrer les joueurs vraiment dans la peau de leur personnage.

Les joueurs plus extravertis ou plus versés dans l’interprétation du rôle peuvent être également de bons points d’appui pour favoriser le jeu autour de la table. Le bon meneur sait prendre appui sur ces joueurs, leur donner des opportunités d’interprétation et de commencer des conversations au sein du groupe pour que les autres se lâchent un peu plus. Favoriser ou encourager le roleplay par des récompenses spécifiques (si possible en cours de partie et non uniquement en fin de séances) peut être une bonne manière de s’y prendre et de faire réagir les joueurs plus timides en voyant qu’ils ont à gagner à être plus dans leur personnage. Selon les systèmes de jeu, vous pouvez donner points de destin/pépites/points de karma/… convertibles en XP à la fin de la partie par exemple. Attention tout de même à ne pas tomber dans le travers des joueurs qui s’accaparent l’ensemble du temps de parole et étouffent le jeu. Séparer les informations et en donner une partie aux joueurs en retrait peut être un bon moyen d’éviter cela : le groupe aura besoin de l’action et de la voix de tous pour avancer.

 

Le roleplay ajoute une saveur en plus à vos parties et les interactions au sein du groupe donnent du dynamisme au jeu. Puissent ces conseils vous aider à faire parler tout le monde autour de la table, avec la voix de leur alter ego et à avoir plus de fun ! Bon jeu à tous !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir