Préparation du scénario

6 questions à se poser pour préparer un scénario

6 questions à se poser

Cette semaine une technique de création de scénario, reposant sur les « bonnes » questions à se poser en tant que meneur pour préparer une séance de jeu de rôle. Elle a été très rapidement évoquée lors de l’article sur le Mind Mapping (car elle se marie justement très bien avec cette méthode d’organisation des idées) mais là voilà en détail.

Les bonnes questions

Il s’agit du questionnement dit « Quintilien », autrement dit se poser les questions suivantes sur le scénario et l’histoire en train d’être préparée :

Qui ?

Quoi ?

Où ?

Quand ?

Comment ?

Pourquoi ?

(Et éventuellement Combien ?)

Elles peuvent être utilisées pour brainstormer (éventuellement avec l’aide d’un support de type Mind Map) le contenu du scénario. Il n’est pas obligatoire de répondre à ces questions dans cet ordre. En général, lors du processus créatif, le meneur va être plutôt à sauter d’une question à une autre, au fur et à mesure que viennent les idées.

L’autre utilisation de ces questions, peut être, après l’écriture du scénario, de vérifier a posteriori si tous les éléments sont en place pour faire jouer une histoire intéressante, logique, cohérente et construite. En effet, si l’une de ces questions est négligée, cela peut nuire à la qualité de l’ensemble du scénario. Par exemple, on voit parfois des scénarios avec un contenu fouillé, de bonnes idées, un bon enchaînement, mais où le « Comment ? » et le « Pourquoi ? » ont été négligés. En jeu, cela peut créer des situations où l’ensemble pourrait manquer de cohérence, ou ne pas avoir de toile de fond suffisamment plausible et passionnante pour le groupe. Après l’écriture, ou bien pour analyser un scénario du commerce ou diffusé sur Internet, avoir ces questions comme check-list ou grille de lecture afin de déterminer si tous les éléments sont présents peut permettre au meneur de ne rien oublier sur son scénario.

Qui ?

La question « Qui ? » met en lumière les personnages de l’histoire, ce qui inclut à la fois les êtres humains, mais aussi les animaux, les compagnons familiers voire même d’autres êtres « vivants » à leur manière mais pas forcément humains (monstrueux, arbre à huit bras, etc…). Elle va inclure :

·      Les PJs : les premiers protagonistes de l’histoire et les premiers vers qui la réflexion devrait se tourner : qu’est ce que chaque personnage viendra faire dans l’histoire ? Comment chacun pourra t’il être challengé dans le jeu ? La même question pourrait aussi se poser pour les joueurs par extension : qu’est ce que chaque joueur recherche dans le jeu de rôle ? comment peut on le lui apporter dans le scénario ?

·      PNJ majeurs : qui va intervenir dans cette histoire ? Quel sera (ou seront) le ou les antagoniste (s) de cette aventure ? Qui aura des motivations opposées au groupe ? A l’inverse le groupe aura t’il des supports ? des alliés ? des soutiens ou des protecteurs dans cette histoire ? Qui sera leur « commanditaire », si tant est que c’est cette technique qui est utilisée pour impliquer le groupe ? Y’aura t’il un personnage neutre important dans l’histoire (dirigeant politique à convaincre, témoin crucial pour la suite de l’enquête) et quelle sera sa réaction face au groupe ?

·      Seconds rôles : en général, ce ne sont pas les premiers personnages que le MJ va mettre sur le papier mais pour certaines histoires cela s’avère nécessaire de détailler ces rôles secondaires : figurants, commerçants avec qui le groupe va interagir, seconds couteaux, hommes de main, faction organisée…

Quoi ?

La question « Quoi ? » évoque à la fois le contenu et le but de l’histoire, ou bien peut évoquer les objets qui interviendront dans l’intrigue.

·      Le contenu : au cœur du scénario se trouve une intrigue, ou un moteur d’action. C’est un peu le noyau dur qui sous-tend tout le jeu. Il se résume en général en une phrase ou même en un mot (sauvetage, négociation, infiltration…)

·      Le but : sans forcément donner systématiquement une « mission » au groupe de façon formelle, il est important que le but (ou tout du moins une partie de ce dernier) soit formulé assez rapidement dans le scénario, pour que les choses soient claires pour le groupe : ils peuvent évaluer facilement s’ils ont réussi ou échoué. Le meneur devrait donc, dans sa préparation, expliciter le but que devront atteindre les PJs.

·      Les objets : il n’y a pas que les personnages dans l’histoire, certaines peuvent tourner autour d’un objet spécial, rare, précieux ou ayant des propriétés étonnantes qui sera l’enjeu, sous une forme ou une autre du scénario.

·      Les aides de jeu : la question « quoi ? » peut aussi englober les objets « réels » qui peuvent être utilisés en cours de partie pour renforcer l’ambiance ou aider les joueurs à mieux comprendre ou se plonger dans l’histoire. Cela peut inclure des cartes, des lettres, des articles de journaux... ou bien juste une vieille lampe à huile trônant fièrement au milieu de la table !

Quand ?

La réponse la plus évidente à la question « Quand ? » peut être la date réelle de la partie (que l’on peut noter pour garder une trace ou faire un archivage de la campagne) qui pose parfois plein de questions quand à l’organisation du jeu… mais à l’intérieur du scénario, cela peut être :

·      La date dans l’univers de jeu à laquelle démarre l’histoire : est elle importante ? A t’elle une signification particulière ? Est ce que cela correspond à un jour férié, sacré ou spécial dans votre monde ? Ou bien y’a t’il une chronologie générale de l’univers ou de la campagne et dans ce cas, où se positionne cette histoire ? (c’est surtout important pour les jeux avec une storyline bien établie et différentes « ères » de jeu comme Star Wars, l’univers des Terres du Milieu ou encore L5A).

·      Saison et climat : le quand va se référer aussi à une saison et éventuellement à un climat. Cela peut être une partie intégrante de l’univers (comme dans Changelin ou plus récemment Mouse Guard) ou bien servir, dans votre univers, d’obstacle ou de défis supplémentaires : escorter un convoi marchand est une chose… le faire au milieu d’une tempête de neige en est une autre !

·      La limite de temps : est ce que l’intrigue doit être résolue dans un certain délai ? Que se passe t’il si les personnages échouent ?

Où ?

Ce volet définit les lieux de l’aventure, qui sont essentiels pour lui donner consistance et vie :

·      Les lieux de l'aventure : Dans quels lieux l’aventure va t’elle commencer ? se prolonger ? s’achever ? Est ce que le scénario sera un huis clos oppressant ou bien au contraire un voyage épique à travers des paysages grandioses ? Quels sont les endroits importants et où les personnages vont probablement se rendre ? Lesquels ne servent qu’au décor ?

·      Caractéristiques des lieux : Y’a t’il des coutumes, langues ou habitudes particulières attachées à ces lieux ? Quels sont les éléments qui vont rendre chaque lieu unique et lui donner une identité ?

·      Cartes et aides de jeux : Quels sont les lieux suffisamment stratégiques pour requérir une carte précise et détaillée ?

Pourquoi ?

C’est une question qui est souvent négligée lors de la préparation, et pourtant c’est l’une des plus importantes, peut être même celle qui devrait être posée en premier ou tout du moins très tôt dans le processus de création du scénario. Au delà du « pourquoi » de l’aventure, voilà les questions que l’on peut se poser :

·      Les motivations du groupe : Quelles sont les motivations du groupe dans ce scénario ? Pourquoi vont ils être impliqués dans cette histoire ?  Si les PJs ont été choisis pour accomplir cette mission : pourquoi eux et pas un autre groupe ?

·      Les enjeux : Pourquoi l’aventure doit être accomplie ou résolue ? Que se passe t’il en cas de réussite ? d’échec ? Quelles sont les conséquences pour l’univers ? pour le groupe ?

·      Les causes profondes : Pourquoi les antagonistes agissent ainsi ? Quelle est leur motivation dans l’histoire ? Que cherchent ils à accomplir ? Quelle est la raison première de leur décision d’agir à l’encontre du groupe ou des lois établies ?

Comment ?

Cette question va aborder les moyens utilisés en cours de route, que ce soit par le groupe ou par les antagonistes de celui-ci.

·      Les moyens des PJs : Quels sont les moyens ou les points forts à la disposition du groupe pour résoudre le scénario ? Connaissant les PJs, quelles sont les solutions les plus probables qu’ils vont mettre en œuvre dans la partie et comment peut on anticiper ces solutions en tant que meneur ?

·      Les pistes dans le scénario :  quoi le groupe devrait il s’orienter logiquement pour atteindre leurs fins ? Comment leur présenter l’option au cas où ils manqueraient d’idées en cours de partie ? Comment intégrer leurs idées et solutions pour rebondir sur leurs actions ?

·      Le plan des antagonistes : côté PNJ quels sont les moyens dont dispose les antagonistes pour accomplir leur but ? Comment comptent t’ils s’y prendre ? Comment peuvent ils modifier leur plan en fonction des actions du groupe ? Comment vont ils réagir lorsque les PJs vont venir jouer dans leur cour ? Pareillement pour les soutiens du groupe ou les personnages « neutres » comment peuvent ils intervenir pendant l’aventure ?

 

Cette liste de questions est loin d’être complète d’une part et d’autre part il n’est pas nécessaire de répondre à tout à chaque fois. Cependant utiliser le cadre « Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Pourquoi » permet de balayer l’ensemble des idées nécessaires à un scénario. On peut même y rajouter, en question subsidiaire le « Combien ? » (qui peut évoquer par exemple la durée de la partie : combien de temps va t’elle durer en fonction de la densité du scénario ? ou bien le côté financier : si les personnages sont payés pour une mission, à hauteur de combien ? ou encore les questions d’équilibrage : combien d’obstacles ou d’adversaires le groupe va rencontrer pour qu’il y ait un challenge sans prendre le risque de tuer tout le monde d’un coup ?).

Et vous, quelles sont les questions que vous vous posez pour créer un scénario ?

Bon jeu à tous !

Commentaires   

0 #3 Footbridge 21-08-2010 10:06
Merci de ce commentaire ! On attend ton retour avec impatience, Zombies y'a moyen d'avoir une petite ambiance sympa sur ce jeu !

Bonne partie !
Citer
0 #2 Goldorak 21-08-2010 10:01
C'est je trouve une bonne méthode pour bien définir le cadre du scénario/campagne.

C'est un bon caneva pour bien visualiser les tenant et les aboutissant de l'aventure.

Ces questions permettent aussi de redéfinir rapidement un arc narratif si jamais les joueurs sortent trop du cadre prévu initialement...

Je boucle actuellement un petit scénar pour Zombies, qui devrait marquer mon retour au JDR après 15 ans d'arrêt, et ces conseil m'ont bien aider pour fignoler...

Je vous dirai se que les joueurs en on pensé...
Citer
+1 #1 erwik 02-08-2010 16:55
c'est un bon début, j'essayerai d'y penser plus à l'avenir, je fais toujours tout d'instinct en improvisant et ça marchait pas si mal héhé
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir